Le cadeau

271ca14ffe944e4940be2c5211aee908

Petit frère, petite sœur,

lorsque tu te tais et que tu ne dis pas la vérité, pas celle qui est absolue mais ta vérité intérieure, personnelle, celle qui est présente au moment où nous discutons, lorsque tu n’oses pas te dire, lorsque tu n’oses pas exister pleinement, tu prives le monde, tu me prives, tu te prives de ce qui important.

Toi!

Je sais que c’est difficile et que si tu n’oses pas le faire aujourd’hui c’est que par le passé tu as certainement eu à souffrir de cela. Et sans doute que l’on ne t’a pas donné l’autorisation de t’exprimer. Peut être même que cela a été violent.

Mais aujourd’hui petit frère, petite sœur, tu as une responsabilité envers le monde, ton monde intérieur et envers les gens qui t’entourent. C’est celle de dire ta vérité, d’exister pleinement. Le monde a besoin de toi et j’ai besoin de toi. Nous avons tous besoin de toi et de ta vérité.

Rassure toi, dire la vérité, ce n’est pas être un savant, ou un érudit, ce n’est pas donner son avis ou son opinion ou dire des mots intelligents. Non, c’est donner son ressenti. Ton ressenti est la vérité de maintenant. Et c’est la chose la plus précieuse qu’il soit.

Alors si certains de mes mots te font souffrir, dis le moi. Ou si certains de mes comportements te font souffrir dis le moi et si certains de mes silences te font souffrir, je t’en pris dis le moi.

Dis moi comment tu te sens, dis moi ce qui beau ou difficile pour toi. Dis moi les mots du corps. Elle est là ta vérité, dans cet instant partagé. Et si tu t’autorises à exister pleinement, à exprimer ton intérieur, tu me feras le plus beau des cadeaux.

Tu m’offriras ton parfum, tu me donneras qui tu es. Toi!

C’est un véritable acte d’amour.

Amour que tu te donnes et qui irradie. Amour qui éclaire celui que je suis.

Alors je t’en pris dis moi ta vérité..

Publicités

Voyage dans l’instant..

35a32bb148c5292812055a0eb5ed693b

Ami,

toi et moi, prenons un instant..

Posons nos yeux sur ce qui est devant nous et prenons le temps d’en voir tous les détails.. Sans attentes.. Observons simplement ce que nous voyons sans le nommer. Prends le temps d’observer tout autour de toi..

Maintenant, portes ton attention vers l’intérieur, dans ton corps. Comment te sens tu à l’intérieur? Il y a une sensation. Trouves la. Poses ta conscience sur cette sensation, essaies d’en repérer les contours, la forme, les détails et restes un peu avec elle.. Sois juste au contact.

Maintenant portes ton attention sur ce que tu entends autour de toi.. et écoutes.

Écoutons les sons, les bruits qui sont autour de nous. Ceux qui sont loin, ceux qui sont proches.. Essaies d’entendre le son qui se trouve le plus éloigné de toi, celui le plus proche. Prends le temps d’écouter… longuement.

Que ressens tu à l’intérieur. Encore une fois observes cette sensation et reste un peu avec elle.. Sois juste au contact.

Poses ton attention sur ta peau..

Sentons à présent l’air, le soleil, le contact de nos vêtements sur notre peau.. Sens la multitude de sensations qui parcourent cet instant… Prends le temps.. Encore un peu.

Et regardes à l’intérieur, accueille cette sensation et reste un peu avec elle..

Portes à présent l’attention sur ton nez..

Sentons toi et moi les odeurs qui nous entourent.. Sois subtil..  il y en a plein. Essaies de les trouver… Prends le temps nécessaire..

Encore une fois observes ton intérieur.. Et sois simplement au contact de cette sensation. Apprécie la.. Encore un peu..

Finalement portes ton attention sur ta bouche et tes lèvres..

Et gouttons quelque chose.. Ce peut être de l’eau, de la nourriture, notre peau.. Prends le temps d’observer les saveurs qui ce développent dans ta bouche.. Observes les subtilités, l’évolution, les zones qui réagissent..

Et termine par revenir à l’intérieur..

Respires profondément tout en étant au contact de la sensation..

Voilà, juste là..

Portes ton attention sur ta respiration..

Et profitons toi et moi encore quelques instant de ce moment où nous sommes..

Car bientôt nous aurons perdu cette éternité et le mental réapparaîtra..

Et avec lui le cortège de questions..

Fraternité

 

b2a8ec98a4f277107069fc0534314574

Ami, tout est à l’intérieur de toi.
Le sens de la vie est à l’intérieur de toi, la beauté, l’amour.
A l’extérieur il y a la solitude et tout ce que tu n’aimes pas.
La colère et la haine, le mensonge, l’injustice, l’autre différent de toi.
Mais rassure toi ami, nous sommes fait de tout cela et tout cela a simplement besoin d’être accepté, aimé, chéri, plus que tout autre chose.
Et l’acceptation est la porte qui mène à l’intérieur.
A l’intérieur se trouve la source et cette source abreuve chaque chose, chaque être.
Creuse ton puits pour la trouver et lorsque ce sera fait repose toi dans cette eau.
Là, enfin tu n’es plus seul,
Là, finalement nous sommes tous ensemble..

La guérison

966a04293be4c7aab88138357df8f1db

La guérison est un acte de foi !

Je ne parle pas ici de la foi en la médecine ou en la science. Encore moins de celle en un thérapeute ou quelconque pratique thérapeutique. Ni de celle en dieu.

Non !

Je parle de la foi en soi et en ses capacités personnelles de guérison. Retrouver son pouvoir personnel c’est retrouver la foi en soi, la confiance en soi si tu préfères. Celle que toi et moi avons un jour perdu. Celle dont on nous a dépossédé dans notre plus tendre enfance. Et depuis ce jour là on cherche cette confiance dans les yeux d’un autre, dans les yeux de celui qui sait mieux que nous.

Parfois on la trouve chez quelqu’un de calme et de rassurant et cela suffit à nous faire croire que l’on va guérir. Parce qu’au final c’est aussi simple que cela. Si je ne croit pas en la guérison, je ne peux pas guérir. C’est une histoire de croyance la guérison. Si tu crois en la médecine et ce qu’elle propose alors tu guérira sans aucun doute. Mais si tu doutes de son efficacité alors c’est le début des problèmes.

Mais dis moi ami où cela nous mène t’il si ce n’est à la dépendance et à l’infantilisation ?

Alors toi, en qui mets tu ta confiance, en qui ou en quoi crois tu pour grandir et même pour guérir ?

Peut-être que tout ce dont tu as besoin c’est de toi et de faire confiance en la biologie. De croire en toi comme je crois en toi !

L’espace sacré

f56666290f94b0bd9f5908889ed920a8

La reconnexion

Aujourd’hui il est temps que nous nous reconnections au sacré. Je sais que ce mot peut faire peur à de nombreuses personnes tant il est porteur de croyances négatives mais je vais te donner une vision simple de ce que j’entends par « sacré ».

Ce qui est sacré, ce ne sont pas les religions, les textes prophétiques, les pratiques spirituelles en tous genres, ni même les temples, les terres saintes ou les églises.

Non !

Ce qui est sacré c’est toi ! C’est l’arbre et l’animal, le brin d’herbe, la sauterelle. C’est l’eau que tu bois, l’air que tu respires, c’est le cri du nouveau né, les larmes de tristesse. La montagne, le ruisseau, la mer et la mère. C’est l’amour que tu te portes, celui que l’on te donne. Ce qui est sacré c’est ton corps, tes émotions et tes ressentis !

Et c’est de ton corps que tu es coupé en premier. Le chemin qui mène au corps est un chemin qui te relie à chaque chose. Alors si aujourd’hui tu ne te sens pas relié au vivant, non pas en tant qu’idée mais physiquement, c’est que tu es coupé de ton corps. Et pour le vérifier c’est facile. Va dans la nature et arrache un peu d’herbe ou casse la branche d’un arbre ! Si tu ne souffres pas à l’intérieur, si tu ne ressens rien c’est que tu est coupé de ton corps..