Ne me laisse pas

5b62c9b0d708fd7d0a4a891a87f08c9c

Ami, seul un enfant peut être abandonné.

Et pour lui c’est une condamnation à mort.

Mais toi, aujourd’hui, tu n’es plus un enfant et il n’y a plus personne qui peut t’abandonner. Le seul qui puisse encore le faire c’est toi.

Toi seul peut t’abandonner..

Chaque fois que tu t’oublies, que tu te mets de côté, que tu doutes de ta légitimité, que tu cèdes ta place, chaque fois que tu ne te respectes pas, que tu dis oui pour faire plaisir, que tu n’oses pas assouvir tes désirs ou satisfaire tes besoins.

Chaque fois que tu ne te choisis pas ami, c’est un abandon.

Tu t’abandonnes.

C’est comme si tu te laissais au bord de la route. Et le message que tu t’envoies est clair. «  Je n’ai pas ma place ici ! » C’est cela l’abandon. L’exclusion est un abandon. Et si tu n’as pas ta place, cela te reconnecte à la vulnérabilité de l’enfant. C’est un peu comme si tu n’existais pas.

Ami, il n’y a personne à blâmer pour cela car aujourd’hui tu es le seul responsable de ta vie. Tu te fais cela tout seul.

Tu pourrais me dire que c’est ce que l’on t’a fait plus jeune, que c’est en toi et que tu le subis. Et je te répondrais que tu as raison, que c’est effectivement en toi, que c’est ta structure et que cette structure ne veut pas mourir. Alors elle résiste.

Mais aujourd’hui ami, qui va t’accueillir totalement, qui va te reconnaître, qui va te donner ta place et le droit d’exister pleinement sinon toi ? Tant que que tu attendras cela de quelqu’un d’autre, tu prends le risque de ne jamais l’obtenir et d’entretenir ce sentiment.

Alors cesse de te mettre de côté ami et donne toi ce qui te revient de droit, donne toi le droit d’exister..

L’évitement

IMG_0139

Toi ami, oui toi,
toi qui pues et qui est sale, toi qui transpires le désespoir, toi qui est mal fichu, mal sapé, alcoolique, drogué, toi qui manges mal et qui est vulgaire, toi qui te mets en colère et qui est violent, toi le misérable.
Oui toi..!
Ne t’inquiète pas! Tu sais le monde s’éveille et on va tous s’éveiller, s’élever et prendre conscience des dimensions, de l’âme, des vies antérieures, de l’énergie et de tout un tas de trucs cool.
Tu verras ami c’est l’amour.
Tu ne le vois pas? Mais que tu es négatif!
Le monde s’éveille et la conscience aussi je te dis, alors ne t’inquiète pas tout va bien se passer.
Ne sois pas si pressé, accepte ta condition et tu verras que tu t’élèveras à ton rythme.
Certains sont plus évolués, plus avancés que toi ami mais c’est normal, c’est comme ça. Tu sais ils travaillent durement à leur libération.
Je sais que tu souffres mais tu dois comprendre que c’est ton karma, que c’est normal. Mais tu peux l’améliorer et tu as le choix d’évoluer autant que moi.
J’y arrive bien moi, alors pourquoi pas toi?
Quoi? Tu veux que je t’aide?
Mais je ne peux pas faire ça ami. Si je le faisais cela je t’handicaperai grandement.
Non vraiment tu exagères..
Allez je te laisse, je dois continuer mon ascension.
Mais je te soutiens de tout mon cœur et rassure toi à la fin on sera tous réunit.
Allez courage ami et n’oublie pas que je t’aime..

Complainte

9b0224c9b5bececbc89b7c3045f87bee

Ta souffrance ami, elle doit être entendu !

Tu peux essayer de la couvrir avec de l’espoir, de belles citations, avec ton plus beau sourire ou en te forçant à être positif mais tout cela ne marche pas. Tu le sais n’est ce pas? Cela fait des années que ça dure. Et depuis des années tu te mens et tu la caches pour que personne ne la voit. Mais en faisant cela tu la conserves, tu la gardes avec toi et elle t’empêche d’avancer, d’accéder au bon, au meilleur.

Je sais que c’est difficile de montrer sa fragilité au monde et peut être crois tu que la vulnérabilité est un handicap mais ce n’est pas le cas. Elle permet à la vie de s’écouler. Peut être as tu entendu qu’il ne fallait pas resté accroché au passé, qu’il fallait aller de l’avant et arrêter de se plaindre.

Dis moi, cela marche t’il pour toi?

Non? Alors c’est que tu n’en est pas là..

Ce qui te fait souffrir ami tu le sais, c’est présent dans tous les aspects de ta vie. C’est dans ce que tu recherches, dans ce que tu espères trouver, dans ce que tu détestes et que le monde te présente sans cesse comme pour bien te rappeler cette souffrance. Ce qui te fais souffrir c’est ce que tu ne dis pas, cette chose que tu ne dis pas..

Tu sais ami, cela a juste besoin d’être entendu, d’être accueilli.

Alors trouve quelqu’un qui peut t’écouter. Un ami, un parent, un inconnu. Et si les hommes te font peur ou si ils ne sont pas capables de l’entendre, adresse toi aux arbres, aux fleurs, aux insectes et aux animaux, adresse toi au ciel, à la mer ou à la rivière.

Va vers ce qui t’attire, fais toi confiance.

Ensuite mets toi à genou et plaint toi !

Donne toi la permission de le faire. Plaint toi comme jamais tu n’a osé le faire.

Parle au ciel et dis lui ce qui te fait du mal, dis lui combien tu souffres, parle à la rivière et dis lui comment tu te sens, dans tes tripes, dis lui ce qui te fait profondément souffrir et dis lui de quoi tu as besoin.

Mais fait le à voix haute, ne te cache pas dans tes pensées car le son de cette souffrance doit exister et doit raisonner dans l’univers pour qu’elle soit entendue. Crie si c’est nécessaire.

Oui j’ai mal, oui je souffre..

Parle c’est important. Et fais le autant de fois que nécessaire, jusqu’à user cette souffrance comme un peintre use sa toile, comme un sculpteur use sa pierre. Érode cette souffrance et donne lui une forme.

Fais toi ce cadeau, tu le mérites.

Je sais que c’est un exercice difficile mais si ça peut te rassurer à l’instant ou tu t’accueillera, où tu te donneras cette attention, cette intention et cet amour, à cet instant là ami,

Je serai près de toi..

Le temps du rêve

d7f63a9e589b24159557a8b17fc4ddf3La biologie a créé le rêve

Pour s’exprimer, pour communiquer avec l’autre, notre intérieur a besoin de symboles, de représentations. Il pose une image, un mot sur un ressenti interne et le met à l’extérieur pour qu’il soit vu ou entendu.

Des milliers de ressentis ont abouti à des milliers de mots, des milliers de codes et de sens formant ainsi une culture. C’est le rêve biologique.

Pour communiquer avec l’extérieur, notre monde intérieur utilise ce rêve par l’intermédiaire de son représentant. Une entité nommée Ego et à laquelle l’être s’identifie pour communiquer. Le « JE » qui s’exprime est un personnage créé de toutes pièces par les milliard de cellules qui constituent l’être. Dans ce rêve nous incarnons ce personnage, dans ce rêve je me nomme Pierre, Paul, jacques, je suis thérapeute, artiste, je suis identifié et identifiable.

Pour communiquer avec l’extérieur, l’intérieur a besoin de participer au rêve. C’est comme une hypnose. Le rêve est le lieu de la communication et on y entre par l’hypnose. Dès que nous sommes en relation, à l’instant où un autre est présent, l’hypnose commence et nous nous identifions au personnage.

Séparé de ses racines

Mais le EGO a oublié son origine biologique et il est persuadé d’exister par lui même, d’être unique et autonome. Il s’est affranchi de sa fonction de représentant. Du moins c’est ce qu’il croit. Il croit qu’il peut faire ce qu’il désire sans se soucier de l’être, alors qu’en réalité il n’existe pas sans lui. Il est une illusion.

L’ÊTRE vit, existe, sent, ressent ! Il n’y a pas de mots, pas d’images, pas de pensées.. Il est tout simplement. Lorsqu’il veut communiquer avec l’extérieur l’être utilise un personnage; JE, MOI, EGO.

Mais ce personnage par une extraordinaire et inconnue circonstance a pris l’ascendant sur l’être et depuis ce jour, l’être ne vit plus totalement, il survit et se conforme aux aux exigences de EGO. Le chaos règne car EGO pour justifier son existence trouve désormais ses repères dans des choses immatérielles, dans des concepts et des idées en perpétuel changement. Et cela rend malade l’être, c’est lui qui subit les conséquences du délire de EGO.

Malheureusement l’être ne peut pas rappeler EGO à l’ordre. Son seul espoir pour être entendu passe par la souffrance. Mais EGO croit que cette souffrance vient de l’extérieur, de l’autre, du monde qui l’entoure.

Parfois, à l’occasion d’une maladie grave, d’une immense souffrance, EGO voit qu’il est une illusion, qu’il est au service de l’être.

Alors quelquefois il reprend sa place..

 

Commentaire:
Le rêve sert à communiquer et en changeant de rêve nous pouvons communiquer avec d’autres règnes, d’autres espèces.
Mais avant il est nécessaire de se réveiller, de s’éveiller. L’éveil comme son nom l’indique c’est se réveiller et sortir de la transe. C’est se dés-identifier du personnage, de QUI nous croyons être et ce, à chaque instant..